45 % plus rapide

temps de collecte des données réduit de 45 min à 25 min

Flexibilité

l’équipe peut facilement gérer les pics de demandes liés à l'AML

26 000+ heures

gagnées en seulement 2 ans et demi

ČSOB utilise la RPA pour transformer les processus de lutte contre le blanchiment d’argent

Dans tous les secteurs de la banque, pour tous les produits, nous bénéficions d’une automatisation intelligente. Ces processus intelligents améliorent la satisfaction des employés et des clients. »
Denisa Skantova Responsable de l’informatique

ČSOB est l’une des plus grandes banques commerciales de la République tchèque. En tant que banque universelle, ČSOB fournit un large éventail de produits et services bancaires et respecte l’ensemble des lois, règlementations et procédures visant à empêcher les activités criminelles et à protéger ses clients. La main-d’œuvre numérique Blue Prism de la ČSOB, construite en partenariat avec Deloitte, gère la lutte contre le blanchiment d’argent (Anti-Money Laundering, AML) avec transparence et efficacité.

Le défi

La réglementation en matière de lutte contre le blanchiment d’argent oblige les banques à signaler toute activité suspecte afin de dissuader les criminels d’intégrer des fonds illicites dans le système financier. Rien que l’année dernière, la ČSOB a mené plus de 25 000 enquêtes.

Chaque situation, qu’il s’agisse d’un nouveau client ou d’un client existant, demandait aux enquêteurs de recueillir des informations auprès d’un grand nombre de systèmes internes et externes. Chaque dossier demandait un temps de traitement moyen d’environ 45 minutes, dont au moins la moitié était consacrée à la collecte de données.

Les employés étaient ensuite chargés de prendre une décision. Si l’enquêteur décidait que le client présentait un risque de blanchiment d’argent, le dossier était transmis à un autre service où avaient lieu les mêmes vérifications. ČSOB savait qu’il existait un moyen plus efficace de recueillir et de contrôler ces informations essentielles.

La solution

En se tournant vers Deloitte, ČSOB a formé un partenariat solide qui l’a amené à coopérer quotidiennement avec une équipe expérimentée afin d’optimiser et d’automatiser les processus dans toute la banque. Les connaissances de Deloitte en matière de technologies RPA ont permis à ČSOB de déployer une main-d’œuvre virtuelle Blue Prism. Mais ce n’est pas tout. L’équipe a veillé à ce qu’une gouvernance appropriée soit mise en place, ce qui a permis une évolution rapide. Outre l’augmentation du nombre d’automatisations, l’équipe a développé les capacités de sa main-d’œuvre numérique pour y inclure l’intelligence artificielle, ainsi que l’orchestration des flux de travail et le machine learning.

ČSOB dispose désormais de 15 travailleurs numériques dédiés au processus de lutte contre le blanchiment d’argent, qui rassemblent et fusionnent les données dans un fichier Excel. Ce dernier fournit un résumé instantané. Ces agents numériques exécutent une moyenne combinée de plus de 300 heures de travail par jour, y compris les week-ends, et permettent aux enquêteurs humains de clôturer davantage de dossiers en moins de temps. Grâce à eux, le risque global pour la banque a diminué.

Le gain de flexibilité de la main-d’œuvre permet à l’équipe AML de ČSOB de gérer les pics de travail sans effort, sans heures supplémentaires, sans compromis sur l’exactitude et la rapidité des informations fournies.

Ces ressources pourraient également vous intéresser :