Réinventer le travail dans les services financiers

Nombreuses sont les institutions bancaires et financières gouvernées par des architectures complexes, qui ont évolué au fil des décennies, notamment pour les principales catégories produits du secteur : cartes bancaires et prêts. Ce secteur est connu pour déployer de nombreuses ressources humaines pour prendre en charge et traiter des tâches banales et répétitives à l’aide de technologies obsolètes, mais surtout, disparates. Ce type de modèle induit souvent des transferts manuels, des goulots d’étranglement, l’attrition du personnel et, pire, l’inexactitude des données. Pas de mystère. Ces modèles entravent la productivité, la rentabilité et la compétitivité. Plus important encore, en utilisant leurs collaborateurs comme « colle » pour faire le lien entre les systèmes et les processus, les organisations financières se sont empêchées d’investir leur capital humain dans les domaines où celui-ci peut avoir un véritable impact.

L’impact de l’automatisation dans les banques et services financiers

Nous avons mené une enquête auprès de 550 professionnels du secteur pour comprendre l’évolution des banques et services financiers, et établir les domaines dans lesquels des avancées ont été faites, comment les modèles opérationnels traditionnels se transforment, et les possibles évolutions du secteur.


Ces ressources pourraient également vous intéresser :