200 K$ US

amélioration de la trésorerie mensuelle

2 heures

temps passé à la facturation (précédemment entre 8 et 10 heures)

98 %

des factures traitées sans exceptions

Mercy Radiology booste sa trésorerie de 200 K$ US par mois grâce à l'automatisation intelligente

On constate que la santé digitale et la technologie ont un impact à la fois sur l'expérience des patients mais aussi sur le coût de la prestation.
Dr Lloyd McCann PDG et responsable santé digitale, Mercy Radiology

Mercy Radiology, un réseau de 13 centres d'imagerie médicale néo-zélandais offre un large éventail de services de pointe en matière de radiodiagnostic et de radiologie interventionnelle.

Le défi : rationaliser le temps passé à la gestion des factures et éliminer les erreurs de traitement

Un peu comme en France avec la Sécurité sociale, les néo-zélandais sont couverts par le régime de l'Accident Compensation Corporation (ACC). En cas d'accident, les frais de santé des Kiwis sont entièrement couverts par l'ACC, y compris les frais de diagnostic. 

Cela signifie que le centre d'imagerie médicale, Mercy Radiology, ne facture pas toujours les patients en direct mais l'ACC. Les factures sont générées manuellement, puis conservées par le système d'information radiologique (SIR) de Mercy. 

Ayant pour mission de devenir le premier prestataire de radiologie bionique en Nouvelle-Zélande, Mercy Radiology fonctionnait encore avec un système manuel de facturation et de réception des factures. Cette gestion manuelle était à la fois chronophage et sujette aux erreurs. 

La solution : automatiser la gestion des factures de A à Z

Sur les conseils de son partenaire local, Virtuel Blue, Mercy Radiology a déployé un agent virtuel Blue Prism : Matilda. 

Matilda gère la facturation et la réception des factures. Désormais, lorsqu'une facture est enregistrée dans le SIR, Matilda la récupère, détermine qui doit payer et la dépose sur le portail web. 

Elle compare ensuite les données du patient avec son numéro d'identification national de santé (NHI) de la personne concernée pour s'assurer de l'exactitude des informations. Matilda traite désormais 98 % des factures de manière totalement automatisée. 

Ces ressources pourraient également vous intéresser :